Site officiel de la mairie

Nous suivre:

Actualités //

Direction de la politique de la ville et du Centre communal d'action sociale

  • Accueil
  • Direction de la politique de la ville et du Centre communal d'action sociale

Direction de la politique de la ville et du Centre communal d'action sociale

  • lundi 5 septembre 2016

DPV-CCAS

Le positionnement  de la politique de la ville au sein d’une direction à part entière traduit la volonté de l’équipe municipale  de poursuivre les projets déjà  lancés par le biais du contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) mais également de placer notre territoire dans la  nouvelle géographie d’intervention de la politique de la ville, proposée par le gouvernement.

Nous avons également choisi de confier à la Direction de la politique la ville la charge de superviser les activités et le fonctionnement du Centre communal d’action sociale, à la tête duquel nous avons nommé un responsable.  Cette organisation se justifie par le fait que la création de notre CCAS est récente. Cette structure a donc besoin d’une période transitoire pur monter en puissance et aboutir sur un fonctionnement autonome.

Ainsi, le cadre affecté à la mission CCAS, sera positionné comme Directeur adjoint de la politique de la ville et du CCAS.

Ce qui nous permet de disposer de 2 cadres A, pour porter notre politique de solidarité et d’action sociale.

Les secteurs d’activités suivants dépendent donc de la Direction :

  • Au titre de la politique de la ville
    • Projet de territoire et nouvelle géographie d’intervention de la politique de la ville,
    • Comité Local de Sécurité et Prévention de la Délinquance (CLSPD),
    • Adulte relais,
    • Contrat Local de Santé (CLS),
    • Référent emploi et insertion,
    • Maison des services publics (MSP)
  • Au titre du Centre communal d’action sociale (CCAS)

 

Le CCAS est administré par un conseil d’administration dont les membres sont désignés par le conseil municipal.

Le Président de droit du CCAS est le Maire, mais le Conseil municipal a désigné un élu vice-président délégué.

Le CCAS a vocation à conduire les interventions de la commune en matière de solidarité et d’action sociale, notamment dans les secteurs suivants :

  • Aide aux personnes dépendantes (personnes âgées ou handicapées),
  • Aide et accompagnement des personnes en situation précarité sociale,
  • Relais en matière d’information et d’accès à l’emploi,
  • Accompagnement et aide à domicile.

Dans le cadre de la politique de la ville, La commune de Mtsamboro, l’Etat, et les partenaires ont conduit une démarche collective sur les enjeux du développement solidaire, pour la commune, à l’issue de laquelle, elle s’engage pour 5 ans, au travers du contrat de ville, sur des orientations prioritaires en faveur des quartiers en difficultés.

Le nouveau contrat de ville de Mtsamboro a été signé le 27 juillet 2015. 

Le contrat de ville de Mtsamboro repose sur les trois piliers suivants :

  • la cohésion sociale,
  • l’emploi et le développement économique,
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain.

Ces trois piliers sont soutenus par  trois axes transversaux, que sont l’émancipation de la jeunesse, la lutte contre toute forme de discrimination et l’action forte en faveur de l’égalité femme-homme.

Ces orientations stratégiques ont été travaillées et définies par l’ensemble des partenaires.

L’objectif général de ce contrat est de permettre une mobilisation des crédits de droit commun et ensuite des crédits spécifiques sur des projets identifiés comme prioritaires.

La signature de ce nouvel outil d’intervention en matière de politique de la ville, vient conforter une dynamique déjà bien engagée, puisque notre commune fait partie des 9 municipalités ayant contracté, en partenariat  avec l’Etat et le Département, les premiers CUCS (Contrat Urbain de Cohésion Sociale), à Mayotte.

 

A titre d’exemple nous pouvons citer les actions suivantes, qui ont été récemment réalisées ou mises en perspectives : 

  • 3 chantiers écoles ont été réalisés dans la commune, pour accompagner les jeunes dans leur parcours d’insertion professionnelle, 
  • les accueils collectifs des mineurs, l’accompagnement à la scolarité pour ne citer que celles-là, ont impulsé une dynamique locale, mais aussi ont marqué l’engagement de la politique publique de l’Etat et de la commune, en matière de lutte contre les inégalités sociales et professionnelles. 
  • Les actions initiées par le CLSPD (Conseil Local de Prévention de la Sécurité et de la Délinquance), notamment, le dispositif de rappel à l’ordre et celui de la transaction, l’opération « voisin vigilent » et le recrutement de 6 médiateurs de proximité, actuellement en cours, pour renforcer la prévention de la délinquance, 
  • Un projet de territoire, qui a déjà eu  la validation de notre conseil municipal, 
  • Et enfin, le nouveau contrat ville 2015-2020 qui vient confirmer l’engagement de notre commune dans la lutte contre les inégalités sociales. 

Les besoins en termes d’accompagnement sont réels, mais les moyens déployés pour apporter des solutions sont encore  insuffisants. Il faut le rappeler que la commune de M’tsamboro fait partie des communes où le taux du chômage est le plus élevé de l’île. D’où la nécessité de mobiliser l’ensemble des partenaires, pour lutter contre ce fléau dans notre territoire.

L’efficacité des politiques publiques trouve son importance par la capacité des acteurs à partager les mêmes orientations et les mêmes enjeux.

La commune de M’tsamboro s’engage dans une relation contractuelle comportant des engagements réciproques, mais aussi une approche des politiques publiques se voulant plus à l’écoute des besoins de ses administrés.